Louer un parking : comment fixer le loyer ?

Louer un parking : comment fixer le loyer ?

Malgré un loyer peu élevé, les investisseurs savent que louer un parking reste une activité intéressante qui leur permet de diversifier leurs activités. Les particuliers peuvent également se lancer dans ce secteur surtout lorsqu’ils possèdent un emplacement qu’ils n’utilisent plus. Comment faire alors pour fixer le loyer de la place à louer ? 

Quel rendement peut-on attendre de la location d’un parking ?

En moyenne, le rendement que vous pouvez en attendre est de 5 à 10 % par an. La règle générale veut que plus l’emplacement a coûté cher en matière d’acquisition, plus le rendement soit faible. Et plus, il a été abordable à l’achat, plus le rendement est élevé. Pourquoi cette contradiction ? Parce qu’un emplacement qui coûte cher signifie qu’il est très demandé et que le risque de vacance est faible. À contrario, un emplacement à prix bradé n’attire que peu d’automobilistes donc le risque est plus élevé. 

Quels sont les paramètres à retenir pour fixer le loyer d’un parking ? 

Pour déterminer un loyer correct, il faut tenir compte de :

  • La demande locative : lorsque la demande est élevée, il est possible de fixer un loyer plus élevé.
  • Le rendement : dans une zone où la circulation est peu dense, le rendement potentiel est de 10 %. Dans une zone où la circulation est très dense avec une demande de location élevée, le rendement potentiel tourne autour de 5 %.
  • L’accessibilité : plus il est facile d’accéder à la place, plus vous pouvez demander un loyer plus élevé.
  • Parking ouvert ou box fermé : le premier est plus exposé alors que le second offre plus de sécurité. Évidemment, on demandera un loyer plus élevé pour un box fermé.
     
left right