Estimation d'une maison à Asnières-sur-Seine : est-ce obligatoire dans le cadre d'un divorce ?

Estimation d'une maison à Asnières-sur-Seine : est-ce obligatoire dans le cadre d'un divorce ?

Vous êtes en pleine procédure de divorce et la question sur le partage des biens va bientôt être abordée ? Sachez que cela requiert une estimation de la valeur de tous vos biens acquis en commun y compris la maison que vous avez achetée à deux. On vous explique pourquoi.

Un divorce implique une division patrimoniale

Après le divorce, chacun des époux doit recevoir sa part dans le patrimoine acquis en commun. Pour établir un partage équitable, une estimation de votre maison à Asnières-sur-Seine est obligatoire. Elle permet de connaître la valeur de marché de ce bien, dans les conditions actuelles du marché local, afin de calculer la part qui revient à chacun. 

Dans la majorité des cas, le bien commun est vendu après le divorce et la somme récoltée est divisée entre les deux époux, après remboursement des dettes souscrites en commun. Il se peut aussi que l’un des deux veuille garder la maison. Dans ce cas-là, celui qui reste doit racheter la soulte de celui qui part. Il s’agit de la quote-part. 

Pour que le partage soit le plus juste possible, il faut que la maison soit bien estimée pour qu’aucun des époux ne soit lésé. Faire appel à un professionnel est alors conseillé. 

Vers qui se tourner pour l’estimation de la maison ? 

Pour obtenir la valeur la plus juste possible, vous pouvez faire appel à l’un des professionnels suivants :

  • Un agent immobilier : il va vous donner une fourchette de prix en accord avec les réalités du marché local. 
  • Un notaire : il va vous donner un avis de valeur plus proche de la valeur vénale du bien.
  • Un expert immobilier : il va vous donner la valeur vénale du bien. C’est la valeur la plus fiable. 

Dans certaines procédures litigieuses, le juge peut ordonner l’intervention d’un expert immobilier pour estimer la valeur du patrimoine du couple. 
 

left right